Petites histoires chez Pachyderme…

Par devant il était tout sucre, en coulisse il était le hérault médisant du pâté de ville, tout en vinaigre… Il colportait, mentait, s'infiltrait, mais en fait regrettait l'armée, son esprit de corps, sa vocation et son image organisée. Militaire contrarié, il se voulait droit dans ses bottes, strict, fier, modèle svelte et hypocrite à souhait.
Il était passé à la télévision locale comme médiateur de sécurité, seul moyen qu'il avait trouvé pour être proche des forces de l'ordre.
À chaque commémoration, il sortait son drapeau tricolore à la fenêtre.

C'était aussi un fanatique de chats : ces animaux placides qui, l'œil à peine ouvert vous observait sans en avoir l'air, vous espionnait d'une oreille et paraissaient absents, mais souvent tapis non loin, sournois, doux et indépendants, mais vifs à la riposte. La Dragonne-IV/4 l'aidait d'ailleurs à nourrir les chats de la rue, bêtes à moitié sauvages, prolifiques et dégénérés.

L'inverti avait une devise : "mieux vaut s'accoquiner que subir". Il fit donc ami-ami avec la Véroleuse qui l'introduisit auprès de Sans-Gêne. Ils formaient une bande avec des tentacules qui le préservaient des retours de bâtons.

Quand on voulait savoir quelque chose, il suffisait de ne pas lui poser la question à laquelle on voulait une réponse… c'était l'inverti.

 à suivre…
© = texte soumis à copyright