Petites histoires de Pachyderme

Pachyderme n'avait pas vraiment choisi son appartement. Installé précédemment dans un grand appartement en plein centre ville, peu onéreux (175€ les 150m2), mais vétuste, il avait été relogé par le nouveau propriétaire de l'immeuble, car le vieux devait être réhabilité de fond en comble. On lui avait proposé deux autres possibilités dont une en banlieue. Il avait donc choisi cet immeuble en fin de ville, sans charme, mais au calme, avec de la verdure et qui avait été refait il y a peu de temps.

Auparavent, il allait à son travail à pied. Il allait au marché sur le quai de la rivière, avait donc peu de frais et cela allait bien avec son petit budget de smicard. Ainsi il arrivait à faire des cadeaux à sa fille.

Maintenant il payait 350€ pour 32m2, plus les charges, il lui fallait payer l'abonnement de bus (55€), plus les impôts locaux. Mais ce qu'il n'avait pas calculé, c'était le prix de vie courante dans ce quartier. Qualifié de résidentiel, tout y était hors de prix pour lui. Le marché alimentaire même était pour des gens aisés. Les fruits étaient à 6€ le kg en pleine saison, alors il n'en mangeait presque plus. Les légumes étaient au même tarif, la salade en pleine saison coûtait 1,20€, le poulet chez le boucher était à 22€ le kg, le boudin à 12,80€, la baguette ordinaire à 0,95€ pour 200g, etc…

Alors chaque mois, il allait avec sa valise à roulette au supermarché discount à deux quartiers de là, pour faire des provisions de pauvres : de la mauvaise qualité à des prix exagérés. Mais le pain de mie industriel coûtaît 0,69€ le paquet qui lui faisait la semaine. Des fromages gras à 1,20€ la pièce lui faisait son repas du soir. Il achetait des pommes d'un autre continent pour 2,50€ les 2 kg, des lentilles, des boîtes de thon pour 1,92€ (les 400g), des pâtes (à 69cts les 500g) avec de la sauce tomate chinoise…  Le kg de sucre était là à 0,68€ alors que dans son quartier le premier prix était à 1,20€ dans un supermarché et 1,72€ dans l'autre ! Or Pachyderme était gourmand, il compensait son manque d'affection par le sucré ! Alors une de ses collègues collectaient pour lui les sachets de sucre des cafés et thés non utilisés dans les bistrots, afin de réduire ses dépenses…

Se nourrir mal a un coût pour la santé, et chaque fois qu'il avait un souci familial ou social, il se gavait. Pachyderme pesait 110kg à son arrivée, deux ans plus tard, il en était à 120kg…

 

 à suivre…

 © = texte soumis à copyright